Qu'efface-t-il, le temps qui passe ?
Pas les regrets du bonheur éteint
Pas les souvenirs des joies d'airain
Où passe le temps qui efface ?

Que permet-il, le temps qui passe ?
Pas l'oubli des jours solitaires
Où rien ne vaut que se taire
Pas l'envie de perdre la trace

Que prête-t-il, le temps qui passe ?
La survie du corps, instinct de peur
La danse macabre du vainqueur
Le fard du masque bien en place

Que donne-t-il, le temps qui passe ?
La clé de la prison qui s'ouvre
Sur les ruines au bord du gouffre,
Le vide immense de l'espace

Qu'exige-t-il, le temps qui passe ?
Faire surface dans le courant
Bâtir sur les cendres au levant
Courir après les étoiles de strass

Que réclamer au temps qui passe ?
Cicatrice pour sa victoire
Douceur salée de ta mémoire
Un peu d'espoir, briser la glace