Je vois les gens passer, inconscients du bonheur
Qu'ils ont d'avoir ainsi une main dans la leur,
Un cœur qui bat pour eux, un amour à chérir,
Je vois ces gens passer et je me sens vieillir.

Je sens toujours la trace que posèrent autrefois,
Tout comme pour ces gens, de douces mains sur moi,
Mais eux le vivent et moi, ce sont les souvenirs
Qui m'accompagnent encore et je me sens vieillir.


J'entends autour de moi des enfants insoucieux
Qui rient et chantent comme les oiseaux dans les cieux,
Qui marchent à petits pas, ont tant à découvrir...
Leur vie commence à peine et je me sens vieillir.

Je vois ces couples âgés, unis depuis toujours,
Leur dos voûté s'incline mais s'appuie sur l'amour
Leurs yeux scintillent encore car cela va sans dire:
On est jeune quand on aime... et je me sens vieillir.