Excuse-moi de m'éloigner un peu
Le temps que la plaie se referme.
Je ne veux plus de tous ces jeux
Je ne veux plus jamais de haine.
Je ne veux pas savoir ce qui fut vrai
Encore moins ce qui fut faux
J'ai cru, tant pis si tu mentais
A toi de démêler, d'être bien dans ta peau.
 
Je veux être heureuse et me sentir légère
Je veux croire en la vie
Le passé, le mien, le tien sont derrière
C'est ainsi qu'on grandit.
 
Je veux me retrouver,
Sentir la paix, le calme en moi
C'en est trop, assez, assez
Prends toi-même soin de toi.
 
Je ne suis pas ta conscience
Réponds à tes questions
Calme tes impatiences
Et prends tes décisions.
 
Pour l'instant, je ne suis plus que douleur
Je ne sais plus comment te parler
Je n'arrive plus à atteindre ton coeur
L'ai-je déjà touché?
Dommage, j'ai même un peu peur
Tu me sembles toujours agressé.
 
Le bonheur se bâtit au jour le jour
Avec patience, courage et foi
Je veux vivre entouré d'amour
A tout prix, avec ou sans toi.
 
Tu affirmes tant d'horreurs à ton sujet
Comment puis-je démêler le faux du vrai?
Si tu n'as fait que suivre et tout accepté
C'est dommage, je n'appelle pas ça aimer.
 
Qui sème le vent
Récolte la tempête
Pourquoi perdre du temps
A tenter de paraître?
 
Si tu as agis par peur de, et sans vrai consentement
Si tu pièges les autres pour te valoriser
Tant pis pour toi, c'est alarmant
Car toi seul devra payer.
On ne peut être conscient à temps partiel
On se doit de l'être à plein temps
Si tu as dit comme moi sans sincérité
Tant pis, c'est toi qui s'est piégé.
 
Si l'on tente de posséder ou les choses ou les êtres
On ne fait que s'enliser
On ne doit pas non plus que paraître
Son âme on doit manifester.
 
A plusieurs reprises à ta parole tu as manqué
Mais à chaque fois, sincèrement, j'ai pardonné
Pour l'instant, ce bilan me blesse
Où est donc disparue la tendresse?
 
Pourquoi tant de non dits
Et de fausses interprétations
On créé quel genre de vie
Taire, à quoi bon?
 
Les causes sont en nous, et non à l'extérieur
Cesse de pleurer sur un passé révolu
Regarde la vie avec les yeux du coeur
Peut-être que tout n'est pas perdu.
 
Il y a toujours tant à faire
Et tant et tant à donner
Chacun créé son ciel ou son enfer
Tout est question de volonté.
 
Repartons sur une nouvelle voie
N'avons-nous que rêver?
Pas tout, du moins, je crois
Ne vaut-il pas mieux, réaliser?