Mes yeux sont aveugles
À ses attraits charmants
Mes mains sont inertes
À tout geste rassurant

Mes oreilles sont sourdes
À ses mots suppliants
Ma bouche est muette
À des voeux appaisants

Ma mémoire est morte
Aux souvenirs d`antan
Mes rêves m`éveillent
Au matin ou même avant

Mes veines ne servent
Qu`à contenir mon sang
Car mon coeur ne bat
Que pour faire semblant.