L'espoir se lève un jour
Et frappe à la porte du bonheur
Mais les coups dans le vide
Ne lui laisse que l'amertume
Qui se heurte au désespoir
Qui réchauffe la nuit
Avec les larmes qui fuit
Vers un ailleurs qu'on connaît pas
Le regard plongé dans le néant
L'espoir se transforme en tourments
Pas d'autre porte de sortie
Que de vivre cette nuit
Comme si...
Elle n'existait pas
Comme si chaque heure
Etait trépas
L'espoir malgré tout, reste
Pour faire rêver les âmes solitaires