La peur de te perdre
Ne cesse de me hanter
Vas tu encore t'éloigner
Sans me donner de raisons

Je ne peux supporter l'idée
Que tu puisses encore m'être enlevé
Ne me fais pas encore pleurer
Mon coeur a bien trop saigné dans le passé

J'ai besoin de tes promesses
J'ai besoin de tes caresses
Ne m'abandonne pas
Je ne le supporterais pas

Et si pour toi
Tout cela ne compte pas
Dis le moi
Ne me mens pas

J'ai besoin de vérité
J'ai besoin de t'aimer
Et si ce n'est pas ce que tu voudrais
Il faudra me l'avouer


Ton coeur te crie ce qu'il voudrait
Laisse moi l'écouter
J'ai besoin de l'entendre
J'ai besoin de te comprendre


 

19 décembre 2004

les sentiments

les sentiments

les sentiments nous unissent et nous faiblissent

comme des soldats ils laissent des traces au cours des combats

nous rendent heureux mais parfois on y gagne peu

les sentiments nous font fremir et parfois mourrir

ils nous font tomber en amour et pleurer certains jours

nous font sentir aimer et desirer

et parfois nous laissent appeurés et bafoués

mais que serai la vie sans eux?

pourrions nous vivre mieux?

pourrions nous vivre sans aimer?

                                             comme des êtres sans vie en quête d' identité

 

Je suis fatiguée...

Je suis fatiguée...

C'est un marre sincere

Profond et complet...

Un marre avec les larmes

Un marre de chez marre

et si je me plaint ca sera encore moins l'injuste! C'est toujours moi l'injuste!

Je suis fatiguée, de donner, de recevoir, d'aimer, de sourire, de devoir etre forte. Et ca personne ne le voit...

Je suis fatiguée de devoir me forcer a etre la, a parler a vous ecouter. Et ca personne ne le voir...

Je suis fatiguée d'attendre...

Fatiguée de cette boule qui c logée dans ma gorge et qui fais mal parce que je me retiens de pleurer...

Fatiguée de faire rever...

J'ai envie de m'enfermer, seule et seule avec moi meme, dans un cocon, ou personne ne me parlerait, ou personne ne me regarderait...

J'ai pas envie de relever la tete...Envie de m'enfoncer un peu...

De toute facon c moi la gamine, moi l'injuste, moi la raleuse...

je suis fatiguée...fatiguée...fatiguée...

Et je me tait...

 

Que mon coeur soit mutilé
Jamais il ne cessera de t'aimer
Et aucune souffrance
N'étouffera sa délivrance!

Que mon âme soit enchaînée
Ses dernières pensées te seront toujours adressées


De tendres messages
Et de doux baisers;
Mon coeur fond à chaque passage
De cette amour blessé...

 

 

je perds pied la je sais pas, je sais plus grand chose . malgré le pardon j arrive plus a faire face

je remets tout en question ma t il menti aussi sur son amour qu il a pour moi ?

est il vrai tout ce qu il me raconte?

je me dis que je me suis engager trop vite, trop tôt avec

et que malgré le semblant de maturité qu il a , la différence d âge se voit vraiment maintenant

je me sens vide , lassé ,lessivé ,perdue

les efforts qu il fait sans cesse je l ai remet en cause en disant combien de temps va-t-il les faire

je ne sais plus vers qui me tourner

mais d un autre coté j ai tellement besoin de lui , sentir sa présence savoir qu il est la

je crois n avoir jamais aimé comme ça , m'être autant donné dans une relation et la au bout de neuf mois tout s écroule a mes pieds

alors que faire ou que penser???????

je ne sais pas , je ne sais plus

]

18 décembre 2004

Starmania

Paroles: Luc Plamondon. Musique: Michel berger   1978

 MP3 Karaoké


Marie-Jeanne
J'ai la tête qui éclate
J'voudrais seulement dormir
M'étendre sur l'asphalte
Et me laisser mourir
Stone
Le monde est stone
Je cherche le soleil
Au milieu de la nuit
J'sais pas si c'est la Terre
Qui tourne à l'envers
Ou bien si c'est moi
Qui m'fait du cinéma
Qui m'fait mon cinéma

Je cherche le soleil
Au milieu de ma nuit
Stone
Le monde est stone
J'ai plus envie d'me battre
J'ai plus envie d'courir
Comme tous ces automates
Qui bâtissent des empires
Que le vent peut détruire
Comme des châteaux de cartes

Stone
Le monde est stone
Laissez moi me débattre
Venez pas m'secourir
Venez plutôt m'abattre
Pour m'empêcher d'souffrir
J'ai la tête qui éclate
J'voudrais seulement dormir
M'étendre sur l'asphalte
Et me laisser mourir

 

le pardon

 

 




Le Pardon se fait dans l'Amour ...
... Arrive quand part la souffrance,
Il vient comme une delivrance
... Il vient a point ... comme le jour ...

Le Pardon se fait en son temps ...
... Apres le temps de la colere,
Celui ou l'on se desespere
En se battant contre les vents ...

Il faut le temps que l'on " digere ",
" Cicatriser ", parfois, c'est long ...
... Surtout quand le " Aie " est profond ...
... Que le coeur est dans la misere ...

Le Pardon vient comme une fleur ...
Qui s'ouvre quand n'est plus la glace,
L'hiver est fini ... tout s'efface
... Meme le chagrin et les pleurs ...

Le Pardon se fait dans la Paix ...
Ne peut se faire en temps de guerre,
Il faut jeter l'arme par terre
... Le vouloir dans la fermete ...

Le Pardon se fait dans l'oubli ...
Ne se fait pas dans la rancune
... Encore moins dans l'amertume
... Il est entier, pas a demi ...

Mais le Pardon surtout libere ...
Car la rancune est un boulet
... Quand y en a trop, on peut couler
... Mieux vaut vivre l'Ame legere ...

... Et quand Il vient : on a grandi :
On a surmonte un etage
... On a meme change d'octave
... On se tourne vers l'Avenir ...

Le Pardon, tu peux " l'echanger "
Ceci est meme indispensable
... Et l'ignorer n'est pas pensable !!!
TOUT bouge et vit ... TU DOIS CHANGER !!!

Ainsi, ces " choses de la Terre ",
Ces " bobos ", " histoires d'humains "
... Vus de La Haut ... tout La n'est rien,
... N'existent plus dans la Lumiere ...

 

mon coeur

Mon Coeur

Depuis que tu es à mes côtés
Tout dans ma vie s'est émerveillé.
Tu m'apportes la force d'avancer
Le courage d'accomplir mes projets.

Tu me fais découvrir de nouveaux horizons
Tu sais me faire dire oui la où j'ai souvent dit non.
Tu es une personne formidable
Tu me fais vivre des moments inoubliables.

Parfois tu me fais perdre pieds
Tu fais de moi une femme comblée.
Mon plus beau rêve serait que toujours nous restions liés
Que notre amour brûle pour l'éternité.

Des pires aux meilleurs moments
Je serai près de toi à tous les instants.
Quand nous nous sommes liés
Nos deux vies ont aussi fusionné

Je prendrai soin de ne rien troubler
Je t'aime et je t'aimerai pour ce que tu es.
Je t'aime plus que tout
J'ai pour toi un amour fou.

JE T'AIME

 

17 décembre 2004

pour toi pompier

 

Pour Toi Pompier


Soldat du feu au grand coeur
Professionnel ou amateur
Tu mérites tous les honneurs.
Toi souvent sollicité
Nous n'avons rien à craindre,
Tu sais tout appréhender,
Ta devise étant sauver, tenir, protéger, éteindre.
Contre toi Pompier,
L'ennemi redouté et maudit,
Feu fascinant qui séduit à l'infini,
Ne te laisse aucun répit.
Il lui est si facile de détruire, d'ôter la vie.
En face de lui,
Connais-tu la peur ?
Quand l'incendie fait rage,
Tu veux être le meilleur,
L'atteindre au coeur de ses entrailles.
Alors sur toi, nous pouvons compter
Pour le faire capituler,
Car tu es riche de courage
Et fort bien équipé.
A toi Pompier copain,
Au feu avec tes potes vous partiez,
Mais au coeur de la tourmente
Le malin vous a séparés.
Lourd de chagrin, orphelin d'une amitié
Que de courage il faut pour continuer.
Mais la vie est toujours là,
Et le feu sacré qui est en toi
La vie durant t'accompagnera.
Pompier, de par ton choix de vie,
Tu fais partie des altruistes, cette grande famille,
Qui ont trouvé sans chercher
Ce que l'égoïste cherche sans trouver.
Sois remercié pour tout ce que tu peux donner

 

Un sourire

Un sourire ne coûte rien et produit beaucoup,
Il enrichit ceux qui le reçoivent
Sans appauvrir ceux qui le donnent.
Il ne dure qu'un instant
Mais son souvenir est parfois éternel.

Personne n'est assez riche pour s'en passer,
Personne n'est assez pauvre pour ne pas le mériter.
Il crée le bonheur au foyer, soutient les affaires,
Il est le signe sensible de l'amitié.

Un sourire donne du repos à l'être fatigué,
Rend du courage aux plus découragés,
Il ne peut ni s'acheter, ni se prêter, ni se voler
Car c'est une chose qui n'a de valeur
Qu'à partir du moment ou il se donne.

Et si quelquefois vous rencontrez une personne
Qui ne sait plus avoir le sourire,
Soyez généreux, donnez-lui le vôtre
Car nul n'a autant besoin d'un sourire
Que celui qui ne peut en donner aux autres.